JSM SPRL

LITERIE CONFORT Malmedy

Avenue des Alliés 98b

B-4960 MALMEDY

 

Tel : 080/ 44 82 74

info@literieconfortmalmedy.be

TVA: BE 0874.307.124

Contact

Horaires d'ouverture

Inscription Newsletter

 

Message - mailing

Traitement des données personnelles

<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FBekaBedding%2Fposts%2F2175636489138782&width=500" width="500" height="455" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe>

  • Google+ Clean
  • Twitter Clean
  • facebook

© 2018 par SCHAIR J.

 

CONSEILS ULTIMES POUR SUPER BIEN DORMIR

Une bonne nuit de repos détermine votre niveau de bien-être de la journée. Votre literie joue bien entendu un rôle important dans la qualité de votre sommeil, et les éléments essentiels en sont le confort et le soutien adapté aux différentes zones du corps. Vous avez encore du mal à dormir ? « Passez donc votre journée en revue », déclare Floris Wouterson, expert en sommeil. « Quatre-vingt pour cent des troubles du sommeil résultent de mauvaises habitudes de vie. C’est une bonne nouvelle car cela signifie que nous pouvons aussi les désapprendre. »


Interview exclusive de Floris Wouterson, expert en sommeil

POURQUOI DORMONS-NOUS ?

Floris Wouterson : « Tout simplement pour survivre. Dormir est un besoin aussi essentiel à notre existence que manger, boire et respirer. Vous pouvez survivre environ trois semaines sans nourriture et environ trois jours sans eau. Pour le sommeil, on parle de trois à onze jours. Le sommeil est un processus naturel et essentiel à la récupération physique et mentale. Il est la clé de voûte de notre santé et de notre bonne humeur. Et nous ne lui accordons que trop peu d’attention, je trouve. Le sommeil constitue en fait un super remède qui tous les jours nous est offert, mais que nous écartons continuellement.»


QUE SE PASSE-T-IL LORSQUE NOUS MANQUONS DE SOMMEIL ?

« Une mauvaise nuit ou une nuit écourtée vous rend irritable. Vous avez du mal à vous concentrer, votre pouvoir décisionnel est affecté et vous aurez même plus facilement tendance à mentir. Et ce ne sont là que quelques-uns des effets secondaires indésirables. Un homme qui manque de sommeil de façon répétée (moins de six heures par nuit) présente le niveau de testostérone d’une personne de onze ans plus âgée. Le sommeil est donc essentiel à notre bien-être.

Nous sommes les seuls primates qui se privent consciemment de sommeil et qui continuent leurs activités lorsqu’ils sont fatigués. Alors que l’impact du manque de sommeil sur notre organisme et sur l’économie plus généralement, se révèle gigantesque. Le risque de faire des erreurs est accru de 25 pour cent chez une personne qui dort trop peu. »


OÙ EST-CE QUE ÇA COINCE ?

« En réalité, nous ignorons constamment, y compris en journée, les signes de fatigue qui se manifestent. Vous vous sentez un peu somnolent après le dîner ? Une petite sieste de dix à quinze minutes fera des merveilles pour votre productivité. Et le soir, allez tout simplement

dormir lorsque vous avez sommeil. Une bonne nuit de repos détermine votre niveau de bien-être de la journée. Votre literie joue bien entendu un rôle important dans la qualité de votre sommeil, et les éléments essentiels en sont le confort et le soutien adapté aux différentes zones du corps. Vous avez encore du mal à dormir ? « Passez donc votre journée en revue », déclare Floris Wouterson, expert en sommeil. « Quatre-vingt pour cent des troubles du sommeil résultent de mauvaises habitudes de vie. C’est une bonne nouvelle car cela signifie que nous pouvons aussi les désapprendre. »


« UNE PETITE SIESTE FERA DES MERVEILLES POUR VOTRE PRODUCTIVITÉ. »

CONSEILS ULTIMES POUR SUPER BIEN DORMIR


Soyez réceptif aux signaux du sommeil. Ne cédez pas à la tentation d’encore travailler une petite heure ou de regarder encore vite une série. Si vous ignorez trop souvent votre biorythme, vous allez éprouver de plus en plus de difficultés à vous endormir le soir. »


DE QUELLE MANIÈRE NOTRE JOURNÉE INFLUENCE-T-ELLE NOTRE SOMMEIL ?

« Tout commence avec le petit-déjeuner. Celui-ci est essentiel pour démarrer votre production d’hormones : tôt dans la journée, votre organisme doit produire toute une série d’hormones afin que le soir, vous ayez suffisamment de mélatonine (hormone du sommeil) pour bien vous endormir. Si vous prenez un petit déjeuner tardif, ou pas du tout, cela aura un impact sur votre nuit. Une autre mauvaise habitude : sauter les temps de pause pendant le travail. Notre organisme suit un rythme ‘ultradien’, basé sur des cycles de 90 minutes. L’activité de nos organes suit ce rythme de jour comme de nuit. Cela signifie qu’après chaque période de 90 minutes, vous ressentez une très naturelle petite baisse d’énergie,

un petit passage à vide. À ce moment précis, votre organisme vous invite à faire une courte pause : vous lever, aller vous chercher un verre d’eau, prendre l’air …

Nous ignorons trop souvent ces signaux. Si nous ne nous accordons pas ou trop peu de pauses durant la journée, nous allons atteindre un niveau de surexcitation.

Qui va se payer cash lorsque nous nous mettrons au lit puisque nous nous endormirons

beaucoup plus difficilement. »


DOIT-ON ABSOLUMENT DORMIR HUIT HEURES ?

« Cette idée est absurde car chacun a des besoins différents en matière de sommeil. Certaines personnes dorment moins de six heures (une minorité absolue qui se situe en dessous d’un pour cent de la population totale). D’autres – notamment les sportifs de haut niveau – ont besoin de dix à douze heures de sommeil par nuit. Le sommeil est une affaire très personnelle. Il est donc primordial que vous découvriez votre profil de dormeur. Tenez durant deux semaines un journal de vos nuits dans lequel vous allez noter vos habitudes en matière de sommeil : quand vous allez au lit, l’heure à laquelle vous vous éveillez et comment vous vous sentez au réveil. Le principe est très simple : si vous vous éveillez en pleine forme le matin et que vous avez sommeil vers 23 heures, vous dormez suffisamment.

Cela signifie que ce nombre d’heures de sommeil correspond à vos besoins. Vient ensuite l’étape suivante : l’instauration d’un cadre de sommeil. »


UN CADRE DE SOMMEIL ?

« Notre organisme adore la régularité. Si vous vous éveillez tous les jours à une heure différente, votre cerveau ne sait plus à quel saint se vouer, votre biorythme est perturbé et vous aurez plus de mal à vous endormir le soir. Vous faciliterez les choses en définissant un cadre de sommeil.

Pour ce faire, il vous faut identifier l’heure à laquelle vous devrez vous lever en semaine. Définissez d’abord l’heure à laquelle vous devez vous lever pour pouvoir achever tranquillement votre routine matinale et commencer à temps votre journée. Vous déterminerez ainsi l’heure à laquelle vous vous lèverez chaque jour de la semaine, week-end compris. Soustrayez-en le nombre d’heures de sommeil dont vous avez besoin et vous

saurez à quelle heure vous devez plonger sous la couette. »


EST-CE UNE BONNE IDÉE DE SE METTRE AU LIT QUAND ON N’A PAS SOMMEIL ?

« Si vous n’avez pas sommeil, votre organisme reportera l’endormissement au moment où vous aurez effectivement sommeil. Mais il vaudrait mieux vous demander pourquoi vous n’avez pas envie de dormir. La raison s’en trouvera dans le déroulement de votre journée.

Nous avons déjà parlé du petit-déjeuner et des pauses. L’exposition à la lumière du

jour est un autre facteur très important.

De la chambre à coucher à la cuisine, de la voiture au travail : nous passons d’une

‘boite’ à une autre. Et dans l‘intervalle, nous sommes très peu exposés à la lumière du jour, qui est primordiale pour stimuler la production de sérotonine en quantité suffisante. Cette hormone essentielle est transformée en hormone du sommeil en fin de journée. Donc, si

vous voulez mieux dormir, allez durant la journée vous promener et absorbez la

lumière naturelle. »


EXISTE-T-IL ENCORE D’AUTRES ÉLÉMENTS PERTURBATEURS DE NOTRE SOMMEIL ?

« Tout le monde connaît les classiques. Veiller trop tard, bouger trop peu, manger trop gras le soir, boire de l’alcool, s’exposer trop longtemps à la lumière bleue des écrans. Quelques éléments importants sont encore à inscrire au tableau. Votre alimentation par exemple.

On tire à boulets rouges sur les sucres, mais votre cerveau a besoin de glucose pour fonctionner. Ne commencez donc pas à éliminer tous les glucides et les fructoses de votre alimentation, car votre cerveau risque d’être sous-alimenté.

Si votre cerveau reçoit trop peu de carburant au cours de la journée, vous aurez beaucoup plus de mal à vous détendre le soir venu. Autre élément capital : boire suffisamment. L’eau contient du sodium, un minéral dont les effets positifs sur la qualité du sommeil sont prouvés. Le soir, désactivez aussi vos notifications, ou encore mieux, installez une minuterie sur votre routeur. Et la nuit, mettez toujours votre téléphone en mode ‘avion’. Tous ces conseils nous ramènent toujours au même principe : accordez du temps de repos à

votre cerveau, de jour comme de nuit. »


« LE SOMMEIL CONSTITUE UN SUPER REMÈDE QUE NOUS ÉCARTONS CONSTAMMENT. »


Interview extrait du magasine BEKA "Mon lit "


Testé_et_approuvé_par_les_longs_nez.png
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Google+ Icon
  • Black YouTube Icon
Blog Icon.jpg